Les Vignerons

  
 • Jacky Clerget
 • Bernard De Suremain
 • Jérome Gerbeault
 • Eric Boussey
• Eric de Suremain
 • Dom. Potinet-Ampeau
 • Gérard Doreau
 • Alain Billard
 • Paul Garaudet
 • Domaine Darviot-Perrin
 • Sebastien Deschamps
 • Laurent Boussey
• Domaine Changarnier
 • Ulrich Dujardin
 • Domaine Douhairet
 • Florent Garaudet
• David Dubuet
  

Dès le IXème siècle, on parle de vignes à Monthelie. Mais Monthelie à été recouvert de vigne à la même époque que tous les autres villages de la Côte.

Jusqu’à la fin du XIIème siècle l’extension de la vigne en dehors des seigneurs, des monastères ou des églises était impossible. Les conditions des vignerons commencèrent à s’améliorer au cours du XIVème siècle ou le travail fût enfin rémunéré.


La vigne avant la veraison

Le vignoble Bourguignon avait déjà connu aux XVème et XVIème siècle la «maladie noire» qui le détruisit en partie.

L’attaque du Phylloxéra, dans la deuxième moitié du XIXème siècle amena à sa destruction totale. Le vignoble fût vite reconstruit, les vins de Bourgogne purent ainsi maintenir leur réputation.

Malgré sa petite production, Monthelie tentait de se faire une place. Longtemps commercialisée sous les noms de Volnay ou de Pommard, l’appellation Monthelie est créée en juillet 1937.


Les Cépages de l’appellation Monthelie


Le Pinot noir

Cépage noble originaire de la
Bourgogne et particulièrement
adapté à notre climat et à nos
terroirs.

Le Pinot noir exprime ici toute
sa dimension dans les vins
rouges.





Le Chardonnay

Ce cépage également originaire de la
Bourgogne prend toute sa dimension
pour les vins blancs de Bourgogne.

Il représente 8% de la superficie
de Monthelie.